Des questions ?

J’y réponds

Vous devez tout simplement vous sentir entendu, en confiance et à l’aise avec votre psychologue : c’est la condition essentiel du choix de son psychologue.

Un psychiatre est un médecin spécialisé en psychiatrie qui diagnostique, traite et tente de prévenir les maladies mentales, les troubles psychiques et les désordres émotionnels. Il peut parfois accompagner ses patients dans le cadre d’une psychothérapie. Il peut prescrire un traitement adapté au patient, il est remboursé par la sécurité sociale.

Le psychiatre a une formation médicale de base puis effectue une spécialisation psychiatrique polyvalente.

(source : http://psychologue-larochelle-rochefort.fr/?page_id=88)

Un psychologue est un professionnel de la psychologie, discipline complexe qui regroupe de nombreux courants théoriques et pratiques. Notamment : psychologie clinique, cognitive, comportementale, développementale, sociale, différentielle et expérimentale. Ces différents champs d’application se rassemblent autour de cette étude scientifique des faits psychiques qu’est la psychologie (terme générique).

Le psychologue, qui est spécialisé dans un courant scientifique spécifique peut donc être un professionnel du fonctionnement psychique et des psychopathologies, du comportement humain, de la personnalité et ou même des relations interpersonnelles. Le psychologue a suivi et validé 5 années d’études universitaire en psychologie, inscrit au répertoire ADELI, son titre est protégé par la loi.

(source : http://www.choisir-son-psy.com/psychologue/)

Mal-être, dépression nerveuse, troubles obsessionnels ou phobies, ce sont toutes ces souffrances psychiques que le psychothérapeute entend dans l’intimité de son cabinet. Ni psychologue, ni psychiatre, il intervient sous des formes très diversifiées pour soulager les troubles du comportement de ses patients. Sans prescription de médicament.

Selon le syndicat national des praticiens en Psychothérapie (SNPpsy), la psychothérapie s’occupe de traiter les personnes éprouvant des difficultés psychologiques, comportementales, sexuelles ou d’origine psychosomatique. Le thérapeute aide le patient à analyser, comprendre, et résoudre ses conflits psychologiques et intra-psychiques.

Certaines approches se sont structurées sous forme d’écoles proposant un enseignement de plusieurs années, sanctionné par une certification finale. Les étudiants qui se destinent à la pratique de la psychothérapie s’engagent d’abord eux-mêmes dans une psychothérapie.

Le titre de praticien en psychothérapie ou psychopraticien n’est pas soumis à réglementation, contrairement au titre de psychothérapeute. Chacun peut ouvrir son cabinet en ville…

(source : http://www.choisir-son-psy.com/psychologue/)

Un psychanalyste est un professionnel, généralement par ailleurs professionnel de la santé mentale, psychothérapeute, psychiatre ou psychologue, qui a lui-même été en cure psychanalytique et a été formé à diriger à son tour des cures psychanalytiques.

(source : http://www.choisir-son-psy.com/psychologue/)

Une psychothérapie, c’est tout d’abord prendre un temps pour s’occuper de soi et de ce qui ne va pas avec l’aide de « quelqu’un »; quelqu’un qui sache accueillir sans conseiller, ni juger… Pour rendre cela possible, le psychologue a su acquérir la qualité d’écoute nécessaire en menant avant et pendant sa formation un important travail psychothérapique sur lui-même.

L’alliance thérapeutique

C’est le lien de confiance qui naît et se développe entre le sujet et son thérapeute. Il est la base nécessaire au cheminement. Sur elle, se construit la possibilité pour le sujet de parler intimement de sa souffrance et de ses difficultés existentielles, en d’autres termes de ce qui ne va pas dans sa vie, des questions qu’il se pose.

Une psychothérapie

C’est un moyen de faire quelque-chose pour soi. En tout premier lieu elle sert à décharger le trop plein de souffrances et à se libérer de ce qui pèse; à confier à un autre, ce qui est difficile à dire, souvent plus encore à ses proches, à sa famille, à ses amis… Pouvoir le dire avec les mots, mais aussi pouvoir exprimer les sentiments, les émotions, les douleurs qui vont avec.

Une psychothérapie sert également à discerner les tenants et les aboutissants de l’incompréhensible de nos souffrances. Chercher en soi l’éclairage du sens, pas seulement pour comprendre, mais surtout pour s’accueillir tel que l’on est…

Le chemin thérapeutique aide aussi à découvrir des parties ignorées de soi-même, des talents cachés, des possibilités que l’on n’imaginait pas auparavant. C’est un chemin vers soi, une rencontre avec soi-même.

Une psychothérapie s’adresse donc en premier lieu aux personnes en difficulté de vie relationnelle et/ou existentielle qui n’acceptent pas d’en rester là et aspirent à prendre en main leur destin.

(source : http://www.aetpr-psychotherapie.org/publication/?page_id=1012&lang=fr)

N’hésitez pas à lui poser des questions pour savoir quelle est sa formation et comment il pratique. Vous pouvez par exemple demander :

  • Quelles méthodes pratiquez-vous ?
  • À quel courant de psychothérapie vous rattachez-vous ?
  • Disposez-vous d’un certificat ou d’un diplôme d’une école ?

Si votre interlocuteur refuse de vous répondre clairement, la prudence est de rigueur.